fbpx
7 conseils pour écrire un synopsis parfait

7 conseils pour écrire un synopsis parfait

Tu as terminé ton manuscrit et, naturellement, tu souhaites qu’il soit lu par le plus grand nombre. Seulement, et tu ne le sais que trop bien, un éditeur reçoit une centaine de manuscrits par an. 

Alors comment optimiser tes chances d’être lu ? Pour sortir du lot plus facilement, de nombreuses maisons d’édition te demanderont de leur envoyer un synopsis. Mais si tu connais le mot “synopsis”, sais-tu de quoi il s’agit exactement ? Et surtout, à quoi sert cet exercice ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble.

Qu’est ce qu’un synopsis de roman ? 

C’est tout simplement un aperçu succinct de l’ensemble de ton livre. À ne pas confondre avec le résumé en quatrième de couverture, ici, c’est bien différent ! Je m’explique.

A contrario de la quatrième de couverture, qui a pour but d’accrocher le lecteur, le synopsis, lui, doit résumer l’intégralité du livre. En une seule page, il doit permettre à l’éditeur de savoir rapidement si tu rentres ou pas dans sa ligne éditoriale. 

Et ce n’est pas tout ! Il aura également une idée claire quant à la cohérence du récit, la crédibilité des personnages, ainsi qu’à l’atmosphère générale du livre. Tu l’as bien compris, l’enjeu est de taille. 

Conseil d’ami : il ne faut surtout pas bâcler cette étape si tu veux être lu.e. Alors oui, pour toi qui es écrivain, résumer ton roman en une seule page est un exercice difficile. Justement parce que c’est un roman, et que le réduire donne l’impression de le dégrader. 

Tu peux aussi être frustré.e de devoir TOUT raconter, y compris le dénouement (jusqu’ici gardé bien secret) de ton histoire… Mais promis, c’est un mal pour un bien.

Au lieu de le voir comme une corvée ou un sabotage, prends-le plutôt comme un jeu d’écriture, un exercice, mieux : un défi. 

Dis-toi que c’est aussi l’occasion de susciter l’envie chez l’éditeur de poursuivre l’aventure avec toi sans qu’il ait besoin de lire 300 pages. Un gain de temps !

Alors pour convaincre, mets tous les ingrédients nécessaires pour que ton roman réponde aux attentes de la maison d’édition tant convoitée.

Comment écrire un bon synopsis de roman? 

1) Sois bref 

Puisqu’il s’agit d’un résumé de l’intégralité de ton roman et que celui-ci doit tenir en une page, faire court est inévitable. Pas de place ici pour les envolées lyriques, les dialogues, ou pour les extraits croustillants de ton livre. Désolée pour les amateurs de poésie et de phrases à rallonges…

2) Sois pertinent

Choisis bien tes formulations : le synopsis est court, chaque mot, chaque paragraphe, a son importance. Va à l’essentiel. 

3) Veille à l’orthographe et la syntaxe

Relis-toi pour être sûr que d’éventuelles fautes d’orthographe ou coquilles ne se soient pas immiscées dans ton synopsis. Supprime les répétitions, varie la longueur de tes phrases. Garde à l’esprit qu’il est primordial de créer un rythme agréable à lire. Comme un chef d’orchestre, c’est toi qui mène !

4) Soigne la présentation de ton intrigue 

On pourrait se méprendre et vouloir insérer du suspense dans le synopsis pour tenir en haleine le lecteur. Erreur ! L’intérêt n’est pas là. Tu dois prouver à l’éditeur que ton histoire est cohérente, harmonieuse. Concentre-toi sur la chronologie de ton récit tout en mettant en avant son originalité.

5) Écris au présent de l’indicatif

Privilégie le présent de l’indicatif dans ton synopsis, car c’est par définition le temps de l’action. L’histoire se déroule donc au moment où nous nous exprimons. Même si le récit est au passé, quoi de mieux pour capter l’attention du lecteur que de l’inclure dans l’histoire ?

6) Adopte un style simple

Tu es fan de poésie ou de Proust : soit. Malheureusement, dans le synopsis, tu dois privilégier un style simple. Ce n’est pas le lieu pour une démonstration littéraire ou pour des effets de style. Ta plume à toi, nous aurons tout le loisir de la découvrir si tu es sélectionné. Je croise les doigts pour toi !

7) Relis-toi

“Mieux vaut se relire trop de fois que pas assez” disait ma prof de français. Et elle a raison, d’abord pour vérifier l’orthographe. D’ailleurs, si tu le peux, demande à un proche de te relire, ou à un bêta lecteur si tu préfères, cela te permettra d’avoir un regard objectif sur ton travail. 

La relecture permet à la fois de prendre du recul sur ce que tu écris, mais aide aussi à te mettre à la place d’un lecteur qui ne connait pas ton histoire. Pose-toi alors cette question : mon synopsis est-il compréhensible ? 

Tu as maintenant toutes les clefs pour réussir ton synopsis. 

Applique bien ces conseils, et tu mettras toutes les chances de ton côté pour convaincre l’éditeur que ton histoire tient la route et vaut le coup d’être lue. À toi de jouer !

Laisser un commentaire