fbpx

Les 3 éléments clés d’une romance réussie

Ecrire une romance

Vous rêvez d’écrire une romance qui fera vibrer vos lecteurs ? Il existe pour cela 3 ingrédients magiques qui permettront à vos personnages de prendre les lecteurs par les sentiments et de les accrocher jusqu’au point final.

1. Utilisez les clichés… Mais avec soin

Il n’y a pas à chipoter, les clichés fonctionnent dans les romances. On aime les bad boys, les triangles amoureux, les relations houleuses qui finissent bien, les personnages torturés, etc. Mais si vous forcez trop sur ces stéréotypes et que vous les accumulez à la pelle, votre romance sera tout simplement indigeste. Choisissez soigneusement les ingrédients que vous allez verser dans votre recette littéraire, sinon attention à l’échec ! Idem dans la manière dont vous traiterez ces clichés. Si vous ne voulez pas écrire une histoire lue et relue, soyez original.e dans votre manière d’aborder les choses !

2. Créez un enchaînement naturel dans la relation

Vous embrassez souvent quelqu’un que vous avez rencontré dix secondes auparavant, vous ? Vous envoyez des “je t’aime” dès le premier rendez-vous ? J’en doute ! Le contexte crée la relation. Bien sûr, si votre roman se déroule dans un laps de temps ultra serré, dans un contexte de guerre, de confinement etc, alors les choses peuvent aller un peu vite. Mais il faut que cela soit finement mené.

Ex : sur un roman qui se déroule en 1 semaine, avec 22 chapitres : vous allez étirer chaque moment de cette semaine dans les chapitres et le lecteur aura l’impression que les personnages se connaissent depuis longtemps. Les rebondissements auront le loisir de souder les protagonistes et de créer une romance.

Attention : dans un roman, il est parfois difficile de traduire le véritable développement des sentiments amoureux. Dans la vraie vie, il faut parfois des mois pour qu’une relation naisse et se stabilise. Dans un roman, on n’a pas toujours ce temps. A vous d’adapter l’intrigue en fonction ! Qui plus est, on sait que les relations sur un laps de temps restreint ont plus d’impact car il y a une notion d’urgence qui renforce la romance.

3. Chaque personnage doit avoir sa propre histoire, au-delà de l’histoire d’amour

La romance entre deux (ou quinze) personnages, c’est chouette. Très chouette. Mais il faut cependant que les protagonistes aient leurs propres buts, leurs propres aspirations et qu’ils existent hors de l’intrigue. Imaginez que l’un.e des héro.ïnes meure, que devient l’autre ? Le personnage a-t-il encore une existence ? Des projets à accomplir ? Si la réponse est non, alors vous avez raté vos personnages. Idem pour les persos secondaires : votre roman aura plus de profondeurs s’ils ont également leurs petites histoires personnelles et qu’ils ne servent pas uniquement de faire-valoir pour les héros.